Loading...

Un environnement riche à préserver

Le delta de la Leyre bénéficie de la proximité du Parc Ornithologique du Teich, ce sont ainsi des milliers d'oiseaux qui viennent sur les berges. La diversité biologique du delta provient également des variations de salinité des eaux selon que l’on se trouve en amont ou en aval. En effet, l’eau douce de la rivière devient saumâtre puis eau salée à proximité du Bassin d’Arcachon. Nos parcours vous permettent d'admirer au mieux tout cet ecosystème riche et il est donc important de participer à la préservation de la flore et de la faune du site.

Voici quelques espèces présentent sur notre territoire

Chevreuil

Aigrette Gazette

Cistude d'Europe

Osmonde Royale

Iris des marées

Bergeronnette printanière

Genette

Ragondin

Loutre

Calopteryx mâle

Calopteryx femelle

Laie et ses petits

Vallée de la Leyre & Parc Naturel Régional de Landes de Gascogne

Berges de la Leyre
Canoë sur la Leyre
Canoë biplace sur la Leyre

Anciennement bordée de prairies où pâturaient les troupeaux de vaches et de moutons, la Leyre a vu son statut évoluer le 16 Octobre 1970, avec la création du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne (PNRLG). Le Parc englobe 51 communes, soit 336 052 ha. Dès lors qu’elle fût protégée par cette charte, sa forêt reprit en quelques années son état sauvage qui lui vaut aujourd’hui son joli nom de « Petite Amazone ». Les feuillus se penchent au-dessus du cours d’eau… cette voute, appelée « Forêt galerie », laisse couler sous elle une eau couleur rougeâtre, riche en fer. C’est pour cette raison que nombre de fonderies étaient à l’époque installées au bord de la rivière. La Grande Leyre et la Petite Leyre, résurgences de nappes phréatiques, se rejoignent pour parcourir les 100km qui la sépare du Bassin d’Arcachon, traversant ainsi tout le PNRLG. Cette Rivière classée « Itinéraire de Randonnée Nautique » depuis 2017, est donc navigable depuis sa source jusqu’au bassin, soit 4 à 5jours de navigation en itinérance. Pour les amoureux de la marche, ses berges sont bordées par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, et en cherchant bien, vous trouverez des anciennes sources aux vertus soit disant « miraculeuses »...

Delta de la Leyre & Réserve Ornithologique Site classé « Natura 2000 »

Canoë biplace
Cigognes
Cormorans
Paysage

Après sa course dans le sous-bois, la Leyre vient se diviser à l’approche du Bassin d’Arcachon en une multitude de bras, formant ainsi le Delta de la Leyre. Site incontournable pour l’observation des oiseaux, le Delta de la Leyre, placé sur un des grands passages migratoires, bénéficie de la proximité de la Réserve Ornithologique du Teich et du Domaine de Certes à Audenge. Ce sont ainsi des milliers d'oiseaux, plus de trois cents espèces, qui viennent trouver refuge chaque année sur ces plaines de Roseaux. La diversité biologique du delta provient également des variations de salinité de ses eaux, selon que l’on se trouve en amont ou en aval. En effet, l’eau douce de la rivière devient saumâtre, puis eau salée à proximité du Bassin d’Arcachon. Navigable qu’à marée haute, le Delta de la Leyre est un des endroits les plus sauvages du Bassin. Visite des anciens ports Ostréicoles : port des tuiles et le port de Biganos, observation des oiseaux, découverte des marais... Ici, l’heure tourne à un autre rythme !

L’île aux oiseaux... de terre et d’eau ! Site Naturel classé (2008)

Canoës à l'île aux Oiseaux
Pinasse dans port ostréicole
Vue aérienne de l'île aux oiseaux

Petit bout de terre au milieu du bassin, paradis des chasseurs de limicoles en automne et havre de paix pour les oiseaux migrateurs... L’île aux Oiseaux porte bien son nom. Selon la saison, ce sont les Bécasseaux, les Bernaches, les courlis ou les sarcelles qui font halte. L’île passe de 5km de circonférence à marée haute, à 16km à marée basse. Elle est découpée en plusieurs petits villages : Saous, le port, Afrique, l’îlot et le Truc Vert, pour un total de 53 cabanes, dont les deux fameuses « Cabanes Tchanquées » devenues l’emblème du bassin d’Arcachon. L’île aux Oiseaux servait à l’époque de lieu de pacage pour les vaches et les chevaux, que l’on faisait traverser à la nage à marée basse depuis le village de Piquey. L’île est aujourd’hui classé réserve naturelle, interdite d’accès, sauf aux embarcations à propulsion humaine, l’occasion pour nous de pouvoir s’écarter de la foule pour observer d’un autre œil, tout en silence… et si l’on a un peu de chance, selon la période, nous aurons le spectacle d’un vol de Bernaches, ou le magnifique tapis de Landes de Bruyères...

Le Banc d’Arguin - Réserve Naturelle Nationale (1972)

Canoës devant la dune du Pyla
Haematopus Ostralegus
Ostréiculture au banc d'Arguin

Depuis des milliers d’années, La Leyre draine des tonnes et des tonnes de sable dans le Bassin d’Arcachon depuis le plateau Landais. Situé dans les passes du Bassin, entre la Dune Du Pilat et le Cap Ferret, le banc d’Arguin est un îlot de sable recouvert d’herbiers. Il est le haut lieu de reproduction de la Stèrne Cogec (plus de 4000 couples par an), et près de 30000 limicoles : Bécasseaux Variables, Huîtriers Pies, Barges Rousses et Courlis Cendrés y hivernent à marée haute. En constant mouvement dû au phénomène des marées, il ne cesse de se déplacer et de changer de forme. Sa partie sud, protégé de la houle, abrite des zones de parc à huîtres et nous offre une vue imprenable sur la Dune du Pilat. Grâce au renouvellement permanent d’eau de mer provenant de l’océan, le Banc d’Arguin est un des sites les plus riche en sédiment du Bassin. Ici, les coquillages poussent comme nulle part ailleurs...

Un environnement riche à préserver...

Parc ostréicole devant la dune du Pyla
Sterne

Classement des sites :

  • La Leyre : Parc Naturel des Landes de Gascogne (1970).
  • Le Delta de la Leyre : Site Natura 2000 (2011).
  • Le bassin d’Arcachon : Parc Naturel Marin (2014).
  • Lîle aux Oiseaux : Site Naturel classé (2008).
  • Le Banc d’Arguin : Réserve Naturel Nationale du Banc d’Arguin (1972).

Nos parcours vous permettent d'admirer au mieux tout cet écosystème, et il est donc important de participer à la préservation de la flore et de la faune de ce site.

Nos Moniteurs, diplômés de la fédération Française de Canoë-Kayak, sont tous passionnés et « amoureux de la nature ». Natifs du coin, ils vous feront découvrir les secrets de ces zones sensibles à une condition, en faire bon usage...

Texte : Nathaniel Le Merdy
Sources : Wikipédia, photo pinasse par Franck Perrogon

-->